Publié le 24/06/2015
Auteur indgfr
Réseaux sociaux
0 partages
0 tweets
1 plus
0 commentaires

L'avenir des analystes mainframe aujourd'hui

Les observateurs occasionnels peuvent intuitivement croire et prétendre avec désinvolture que le mainframe est un marché en déclin. Les chiffres nous disent pourtant qu'il existe environ 14 millions de MIPS (Million d'instructions par seconde) installés sur des architectures mainframe dans le monde. Et cette fondation solidement installée continue de croître sur le long terme à un taux de 15% par an.

La plate-forme Mainframe IBM relève de nouveaux défis et trouve de nouvelles opportunités. L'utilisation du mainframe n'est pas seulement pour faire tourner des applications héritées d'il y a 30 ans mais bien pour accompagner les technologie d'aujourd'hui et de demain. En début d'année IBM a dévoilé son tout nouveau mainframe construit pour le monde mobile et les applications basées sur l'usage des smartphones. Ca doit en surprendre plus d'un !

Nouvelle orientation des SSII

architecture-mainframe

Le marché actuel se tourne depuis quelques années dans la direction des outils de test et de recette plus que vers celui de création d'applications et de développement proprement dit. Les développements s'effectuent de plus en plus en offshore dans des pays tels que le Maroc, l'Inde ou encore les pays de l'est (Pologne, Roumanie, Bulgarie) car ils proposent des prestations de service à moindre coût. Mais la qualité n'est pas forcément au rendez-vous et les entreprises ont besoin d'effectuer beaucoup plus de tests à la livraison des développements. Le monde des services s'oriente donc vers des offres de logiciels destinés à faciliter ces processus de test, y compris les tests fonctionnels et les tests de charge. Les tests automatisés fournissent des résultats cohérents avec des jeux de données réutilisables. Les avantages sont la facilité d'entretien et la réutilisation, la capacité à utiliser efficacement les ressources en heures creuses et la capacité de créer des rapports basés sur les tests exécutés.


Avec des décennies d'expertise dans les applications d'entreprise et une valeur client éprouvée, Compuware est l'une de ces entreprises qui continue à installer ses produits chez les plus grands comptes à travers le monde pour réduire les coûts, protéger les données sensibles, optimiser les performances des applications et permettre l'émergence d'une nouvelle génération de travailleurs mainframe.

Compuware aide les plus grandes entreprise du monde à relever les quatre principaux défis informatiques :
  • atteindre une plus grande productivité avec moins de ressources,
  • rester conforme à la réglementation de protection des données,
  • amélioration de la performance des applications avec moins de temps d'arrêt,
  • et la transition d'une nouvelle main-d'œuvre dans un environnement d'entreprise multi-niveaux.

Surmonter les défis d'aujourd'hui exige une perspective totale sur le portefeuille IT, à la fois pour réaliser des projets qui permettent la croissance des entreprises et aussi pour assurer la santé des systèmes existants. Des entreprises telles que Compuware apportent aux responsables informatiques des solutions éprouvées et évolutives pour assurer le bon fonctionnement des applications développées en interne, indépendamment de la technologie ou des applications utilisées.

Fondée en 1973, Compuware fournit des logiciels et des experts pour assurer que bon fonctionnement des applications et apportent ainsi une valeur ajoutée à l'entreprise. Ils aident les DSI des plus grandes entreprises du monde entier à optimiser la performance des applications de bout en bout.

Mais ce n'est pas la seule SSII à s'orienter dans ce créneau. Beaucoup de sociétés de service de par le monde, et particulièrement en France, se mettent à proposer des solutions destinées à dérouler les tests et les recettes de manière beaucoup plus industrielle. Le métier de prestataire de services en environnement Mainframe n'est pas mort. Il s'adresse toutefois beaucoup moins aux analystes développeurs débutants et la demande est plus forte en analystes SENIORS qui sont capables de superviser toutes les phases d'un projet informatique depuis la rédaction de l'expression des besoins jusqu'à la réception des développements et pour dérouler toutes les phases de recette.

IBM continue d'investir dans le mainframe

Le sujet chaud du début de l'année 2015 concernait l'annonce d'IBM de la sortie de sont nouveau serveur z13. Le z13 est non seulement le dernier serveur system z nouvelle génération d'IBM, il représente un investissement d'1 milliard de dollars et il a la particularité de cibler les activités numériques d'aujourd'hui.

Lors de l'annonce de sa sortie, IBM en a également profité pour changer légèrement l'appellation de sa famille de serveurs mainframes : auparavant dénommés IBM system z, ça devient à présent IBM z Systems. Cette évolution semble petite, seulement le z qui se déplace de l'arrière vers l'avant, mais le nouveau nom permet de faire un bien meilleur travail pour décrire la famille des systèmes z famille en une seule phrase. IBM z Systems comprend des mainframes de l'IBM S / 360 jusqu'au dernier z13 tourné vers l'avenir.

Avec ce z13 IBM livre de nouvelles fonctionnalités comme le multithreading simultané (SMT) pour l'IBM System z Integrated Information Processor (zIIP) et l'Integrated Facility for Linux (IFL). Arrive également la « IBM z / OS Version 2 Release 2 », le support de KVM pour Linux, les voies de migration du matériel, et d'autres déclarations annoncées par la direction.

Il existe déjà une tonne de ressources IBM de disponible sur le net. Le site du Redbook du z13 se trouve à l'adresse http://www.redbooks.ibm.com/redbooks.nsf/pages/z13

On y trouve quelques documents précieux téléchargeables :
Présentation Technique d'IBM, SG24-8250
Guide technique d'IBM, SG24-8051
Manuel IBM z Systems Connectivité, SG24-5444
Setup Configuration d'IBM, SG24-8260

Mais quelle est la particularité de ce z13 qui fait tant parler de lui ? Découvrons ceci dans le paragraphe suivant...

IBM dévoile un mainframe construit pour le monde mobile

Si vous pensiez que la montée du cloud computing a sonné le glas du mainframe, détrompez-vous. IBM a annoncé le 14 janvier 2015 la sortie de son nouveau mainframe z13, un système qui a pris plus de cinq ans à développer et qui, selon Big Blue, sera disponible dès le premier trimestre de 2015.

Les nouvelles machines sont conçues pour répondre à la « croissance massive du commerce mobile », a déclaré Mike Gilfix, un administrateur de l'entreprise IBM mobile, et elles peuvent gérer des processus de 2,5 milliards de transactions par jour.

Il est clair que les entreprises qui se spécialisent dans les transactions financières et le commerce en ligne sont les cibles de clientèle sur lesquelles lorgne IBM avec ces machines. Ces organisations ont généralement été le « pain et le beurre » des clientèles mainframes. Les entreprises qui se spécialisent dans la logistique ou encore l'industrie du transport aérien, sont aussi des clients potentiels de ces machines.

Avec une augmentation continue des personnes utilisant des applications mobiles, que ce soit pour effectuer des virements ou effectuer leurs opérations bancaires en ligne, le secteur financier est maintenant plus que jamais aux prises avec d'énormes quantités de données en streaming dans leur backend.

Les nouvelles machines sont censé gérer le flot de trafic envoyé à partir d'appareils mobiles et peuvent crypter les transactions en temps réel. Cet accent mis sur la sécurité est quelque chose qui distingue ces machines du reste du Cloud.

Le mainframe z13 qui est livré avec un microprocesseur IBM est deux fois plus rapide qu'un processeur de serveur classique. Il prend également en charge Hadoop afin que les données non structurées peuvent être analysées à l'intérieur de la machine. Dans le z13, les moteurs d'analyse co-résident dans la machine de sorte que vous analyser vos données dans le même environnement matériel virtualisé.

Une mémoire cache pour les base de données DB2 est également incluse dans l'ordinateur central de z13. Ceci contribue à booster la vitesse de requêtes.

Et si vous vouliez utiliser une de ces machines dans votre propre configuration de cloud privé, elle prend également en charge OpenStack et Linux. Ceci est utile si vous êtes une entreprise à la recherche d'un unique matériel pour l'installation des infrastructures de cloud plutôt que de vous procurer plusieurs pièces d'équipement qui nécessiteraient la mise en réseau des dispositifs moteurs avec les dispositifs de stockage et complexifierait l'infrastructure avec tous les risques que cela incombe. Le nouveau système z13 est capable d'exécuter des charges de travail virtualisées à grande échelle dans le Cloud sans faire appel à d'autres matériels.

Article rédigé par indg.fr

Ajouter un commentaire

Les champs marqués d'un * sont obligatoires, les adresses emails se sont pas publiées.

A lire aussi

Réseaux sociaux
Présentation de l'article
Catégorie
news - informatique
Mise a jour
24/06/2015
Visualisation
vu 2674 fois
Public
Internaute
Auteur de la publication
indgfr
Membre junior
Auteur de 1 articles
|BIO_PSEUDO|
Du meme auteur
    Commentaires récents

    Publié par Julie dans logiciel

    C'est donc un moteur de recherche specialise. On peut vraiment rechercher tous les domaines que l'on veut. Cela permettrait aux gens de ne plus se faire arnaquer. Quelle bonne idee!

    Publié par eldiablo dans java

    Malheureusement, ce code n'est pas correct.
    Cette classe accepte des dates comme : "31/00/2011"

    Publié par Candide dans logiciel

    Cree avec Lazarus.
    un help est fourni dans le ZIP

    Publié par robbie dans tuto

    desole pour le message en multiple j'ai eu un ptit beug

    Publié par RIJAPOTAK dans CMS

    PILOTAGE SCANNER (TWAIN-WIA), IPTC, EXIF, METADATA, ICC PROFILES, Développement des logiciels, Traitement d'image, Traitement en Batch d'image et Pdf